e-volution

Ce qui va changer avec la 5G !

30 mars 2018

Depuis octobre 2016, 51,3% de l’audience numérique globale est sur mobile selon la Mobile Marketing Association.

Cette montée en puissance du canal n’est pas une surprise. Elle complexifie les parcours des utilisateurs et pose de nombreuses questions aux marques tant en matière de publicité digitale, d’e-commerce ou de retail.

Chez E-volution,  le mobile est intégré dans chacune de nos stratégies. Alors, naturellement, la 5 G nous intéresse. Dans nos poches, dans nos entreprises, dans nos foyers, cette innovation va changer beaucoup de choses.

Si une couverture nationale n’est pas envisagée avant 2023 aux États-Unis, des solutions seront implantées dès cette année, et de plus vastes installations commerciales arriveront pour 2020. L’ensemble des pays d’Europe ou d’Asie seraient sur le même calendrier.

La 5G va considérablement transformer la façon dont nous, consommateur, nous utilisons les technologies de communication. Par exemple, les téléchargements seront nettement plus rapides, les temps de réponse extrêmement faibles, et les voitures autonomes plus réactives.

Des modems et des smartphones à renouveler

Bien entendu, la 5G, comme lors de l’arrivée de la 4G, va devoir compter sur des routeurs ou des smartphones déjà compatibles. Comme le précise l’ARCEP l’attribution des fréquences et celles qui seront utilisées plus tard posent un vrai flou et vont poser des problèmes à des fabricants trop impatients.

La 5G, c’est encore un joyeux bazar avec des accès très limités. Bien que prometteuse, cette technologie devrait encore faire l’objet de nombreux tests avant qu’elle ne vienne transformer nos usages du mobile ou du ‘tout connecté’.

 

Quelles utilisations de la 5G ?

La 5G va apporter une amélioration considérable sur trois points clés des télécommunications : la latence, le débit, et la densité. Néanmoins, chacun de ces axes cannibalise les autres, ce qui fait qu’on ne peut pas avoir (pour l’instant) toutes les performances au maximum et simultanément.

 

Alors à quoi va bien pouvoir profiter la 5G ?

Le streaming

Il s’agit certainement du point auquel on pense tout de suite lorsqu’on envisage l’utilité de la 5G. Avec une telle bande passante, consulter de la vidéo sur notre smartphone ou via une TV connectée sur un réseau WiFi domestique deviendra encore plus fluide qu’auparavant. Cela ouvre donc la porte à l’accès aux vidéos en 4K puisque c’est un format qui est en train de se démocratiser, et probablement la 8K suivra, puisque l’on n’envisage pas l’arrivée de la 5G avant 2020.

Le gaming

De plus en plus de sociétés se créent pour offrir à leurs utilisateurs la possibilité de jouer avec un serveur comme ordinateur, et ainsi n’avoir qu’à posséder un bon écran, et une bonne connexion. C’est ce que proposent les français de Shadow par exemple, et l’on appelle cette solution le Cloud Gaming.

La réalité virtuelle

Celle-ci nécessite non seulement une concentrique filaire (la plupart du temps). La 5G pourrait non seulement faciliter l’émergence de solutions sans-fil, mais également de booster la qualité des contenus affichés.

La voiture autonome

Grâce à la 5G, les voitures autonomes vont pouvoir traiter des informations nettement plus nombreuses et ainsi améliorer leur réactivité et leur sécurité. Avec la 5G la distance ne sera que de quelques centimètres pour lancer une procédure freiner (vs 1 mètre avec la 4G)

Grâce à une bande passante plus importante et moins de latence, l’analyse de l’environnement autour de la voiture sera nettement plus précise, et sera certainement plus poussée qu’à l’heure actuelle.

La santé

La 5G va avoir un réel impact sur les soins, et sur la santé d’une manière générale. Dans les hôpitaux, cela va permettre de fluidifier l’ensemble des communications et des transferts de données. Côté pratique, des chirurgiens pourraient mener des interventions à distance via un robot grâce à une latence très faible.

Pour l’E-Santé, un tas d’objets connectés dédiés à la médecine comme des pacemakers, ou des pompes à insuline pourraient alerter les services d’urgence. Le quantified-self pourraient également se voir boosté avec par exemple des accès à des bases de données sur d’autres métriques et ainsi offrir de véritables analyses aux utilisateurs.

L’Internet des Objets

Tous les avantages de connectivité vont servir nos intérieurs. D’ici 2020 ou 2025, presque tout notre électroménager sera connecté, sans parler de l’ensemble des gadgets que nous aurons installé.

Dans un cadre plus professionnel, dans une usine par exemple, l’ensemble du matériel connecté pourrait être interconnecté et ainsi offrir à un poste de contrôle des informations en temps réel. Des réactions en fonction de différents environnements pourront alors être planifiées et ainsi rentre la chaîne preste entièrement automatisée.

La 5G n’est pas prête d’arriver dans nos poches, dans nos entreprises, ou dans nos foyers. Néanmoins, son arrivée va s’inscrire dans une évolution naturelle de nos utilisations des technologies afin de nous offrir plus de connectivité et un débit plus important.

Finalement, la 5G a besoin de nos futurs usages pour exister, mais l’inverse est également cohérent. Nos utilisations du ‘tout connecté’ ne pourront pas se faire, ou du moins ce sera très difficile, sans un réseau permettant de transporter toutes les données que l’on souhaitera exploiter.

Vous souhaitez en parler ? Echanger autour d’un de vos projets ? Contactez-nous !

(source : siecledigital.fr)

Catégorie : Veille

Je veux vous briefer